Channel-Port-aux-Basques : une communauté qui vient en aide aux autistes (Reportage Radio) [Radio-Canada]

Au sous-sol de l’Hôtel Port aux Basques, dans le sud de Terre-Neuve-et-Labrador, se trouve une salle colorée, parsemée de papillons et de ballons. D’un côté, une murale dépeint un paysage typique de la région; au sol, un canoë gonflable occupe le quart de la pièce; depuis le plafond pend une balançoire bleue et partout autour se trouvent d’innombrables jouets. Tout a été pensé spécifiquement pour les enfants atteints d’autisme.

[Écouter le reportage ici]

 

La fabrication de vinyles : visite de l’usine de Microforum [Radio-Canada]

D’un côté d’une grosse machine en verre et en métal, une rondelle en PVC est posée sur une plaque circulaire, avant de se faire complètement aplatir. 25 secondes plus tard, un vinyle tout chaud ressort de l’autre côté de la machine.

Il n’aura fallu que 25 secondes pour que le plastique soit transformé en un disque qui permet d’écouter de la musique.

Ce cycle se répétera des centaines de fois par jour dans l’usine de Microforum, l’une des uniques entreprises qui pressent des vinyles au Canada. La raison du succès de cette entreprise? Les machines.

 

[Lire la suite ici]

 

La fabrication de vinyles : visite de l’usine de Microforum (Reportage Radio) [Radio-Canada]

D’un côté d’une grosse machine en verre et en métal, une rondelle en PVC est posée sur une plaque circulaire, avant de se faire complètement aplatir. 25 secondes plus tard, un vinyle tout chaud ressort de l’autre côté de la machine.

Ce cycle se répétera des centaines de fois par jour dans l’usine de Microforum, l’une des uniques entreprises qui pressent des vinyles au Canada.

 

[Écouter le reportage ici]

 

Transmettre un savoir presque perdu : la construction d’un qajaq traditionnel inuit [Radio-Canada]

Dans un garage derrière l’Arctic College, à Iqaluit, Moosa et Imilajuq dirigent un atelier de construction de qajaqs (kayaks) traditionnels de la région de Cape Dorset. Cette initiative du groupe Nunavut Youth LEAP (Land-based Education Adventure Program)a pour objectif de transmettre aux jeunes une partie de leur héritage culturel qui n’a pas servi depuis des décennies, dans l’espoir de redonner vie à cette tradition.

Pour cet atelier, deux aînés qui viennent de Cape Dorset et de Kimmirut se sont déplacés. Selon les instructeurs, ce serait les deux dernières personnes à savoir construire un qajaq traditionnel de cette région pour des fins de chasse. Pendant un an, ils aident le groupe à construire deux qajaqs. L’atelier se donne en quatre étapes, trois étapes de construction qui ont lieu en septembre, mars et juin, puis une étape finale, la sortie en qajaq en août.
Le qajaq est un outil indispensable du mode de vie traditionnel inuit. Il permet de chasser et de pêcher sans effrayer les animaux.

 

[Lire la suite ici]

 

Vidéo réalisée par Stéphanie Dufresne

 

Le phénomène des « socials » : une soirée de financement pour payer son mariage [Radio-Canada]

La tradition est répandue au Manitoba, même si les Manitobains ignorent pour la plupart qu’il s’agit d’une spécificité de leur province. Le concept est simple : on invite ses proches et amis à une soirée payante, lors de laquelle on ramasse des fonds pour défrayer les coûts de son mariage.

Les invités doivent se procurer un billet d’entrée, au coût oscillant généralement autour de 10 $. Au cours de la soirée, des billets de tombola sont en vente, pour courir la chance de gagner des prix. Traditionnellement, les buffets des « socials » sont toujours les mêmes : des plateaux avec du pain, du fromage en cube et des viandes froides.

 

[Écouter le reportage ici]

 

Emerson, terre d’accueil pour les réfugiés [Radio-Canada]

Depuis plusieurs semaines, l’un des sujets qui fait le plus parler dans l’actualité Canadienne ce sont ces dizaines de réfugiés qui traversent la frontière clandestinement pour se rendre au Canada depuis les États-Unis. J’ai voulu me rendre dans l’une des villes frontalières qui reçoit le plus de réfugiés, la ville d’Emerson au Manitoba, à 1h30 de Winnipeg environ. Cette ville est souvent le premier contact que ces réfugiés ont avec le Canada, donc j’ai voulu voir comment ces réfugiés sont reçus et perçus par les habitants de la ville.

[Écouter le reportage ici]